dimanche 27 novembre 2011

Art Nouveau à San José, Costa Rica 2, Almacén Steinvorth

Cet édifice est l’œuvre de l'architecte italien Francisco Tenca, le même que celui de la résidence de Angel Miguel Velazquez. D'après certains auteurs, il se serait inspiré de l’œuvre de Henry Hobson, architecte nord-américain, (1838-1886) qui appliquait la tendance éclectique et des palais florentins de son pays natal. En fait, l'ensemble me paraît se rapprocher également du modernisme catalan, qui a beaucoup influencé l'Amérique Latine. 
Lors de mon séjour, l'immeuble était en plein travaux de rénovation puisqu'un budget de 100 million de colons venait d'être voté, donnant suite à un concours lancé par le Ministère de la Culture, qui avait été remporté, en 2010, par les jeunes architectes Julián Mora et Carlos Álvarez. Le premier étage a déjà été transformé en un bar très tendance et le reste de bâtiment va être réhabilité afin de retrouver sa fonction commerciale.

Le bâtiment a été construit en 1907, pour le compte du commerçant Otto Steinvorth, d'origine allemande. Cette période correspond au développement du chemin de fer dans le pays et le magasin Steinvorth vendait des produits de tout type provenant d’Europe jusque sur la côte Caraïbes, à Puerto Limon et acheminés par train vers la capitale. A l'époque l'immeuble était plus grand qu'actuellement. En 1960, son propriétaire, descendant de Otto Steinvorth, avait été obligé d'en vendre une partie que le nouveau propriétaire s'était empressé de détruire pour faire une nouvelle construction. En fait, depuis la deuxième guerre mondiale, époque où la famille Steinvorth est expulsé du pays, s'exile aux États-Unis, le bâtiment est laissé à l'abandon et subit de nombreux remaniements.

La façade de l'immeuble, de couleur ocre rouge,  attire tout de suite l'attention lorsqu'on est dans la calle 5, entre les avenues Centrale et 1.



Les murs extérieurs reposent sur un base en pierre taillée, surmontée par des briques bleutées pour le rez-de-chaussée et rouges pour le premier étage, avec d'étranges décors sculptés ornés de fleurs, mais surtout d'animaux (des oies, des dindons et des lapins) , au-dessus des fenêtres et des portes.




Et de deux têtes de camélidés, encore plus surprenantes, entre les ouvertures.



Par ailleurs, le haut des huisseries des fenêtres, récemment restaurées, ont des formes curvilignes bien caractéristiques de l'Art Nouveau.



L'intérieur de l'édifice est extrêmement intéressant. Éclairé par une grande verrière dont seule l'armature métallique est conservée et repose sur des colonnes en fer, l'espace a été réaménagé et transformé en bar.

 Photo provenant de ce site

De nombreuses photos de l'intérieur, avant restauration, lors de son utilisation comme local commercial sont visibles sur le site mentionné sous la photo ci-dessous et ici.

_____________________________________________

Este edificio es la obra del arquitecto italiano Francisco Tenca, el mismo que el de la residencia de Angel Miguel Velazquez. Según algunos autores, se habría inspirado de la obra del arquitecto estadounidense Henry Hobson (1838-1886), quien aplicaba la tendencia ecléctica, así como de los palacios florentinos de su país natal. De hecho, el edificio me parece también corresponder bastante al modernismo catalán, muy presente en Latino América.

Durante mi estadía, el inmueble estaba siendo restaurado puesto que un presupuesto de 100 millones colones ha sido votado, como seguimiento del premio otorgado por le Ministerio de Cultura a los jóvenes arquitectos Julián Mora y Carlos Álvarez. El primer piso ya ha sido transformado en un bar y el resto del edificio va ha ser rehabilitado para retomar su función comercial.

Construido en 1907, para Otto Steinvorth, comerciante de origen alemán, durante el periodo del desarrollo del ferrocarril al Atlántico, en le cual el almacén vendía todo tipo de productos provenientes de Europa. Al inicio, el edificio era mucho más grande que actualmente. En 1960, el propietario, descendiente de Otto Steinvorth, va a verse obligado de vender una parte que será destruida inmediatamente por su nuevo dueño. Durante la segunda guerra mundial, la familia tuvo que partir del país y exiliarse en los Estados Unidos, dejando el edificio al abandono, lo cual acarreo numerosas modificaciones y degradaciones.



La fachada del inmueble de color ocre rojo, atrae inmediatamente la atención cuando uno estâ en la calle 5, entre la Avenida Central y 1era.
Los muros exteriores descansan sobre una base de piedras talladas con ladrillos azulados encima para la planta baja y rojos para el segundo piso, con extraños adornos esculpidos ornamentados con flores, pero sobre todo animales (ocas, pavos y conejos) arriba de las ventanas y puertas, y dos cabezas de camellos entre las aperturas.
Por otra parte, la parte de alta de las ventanas recientemente restauradas tienen formas curvilíneas características del Art nouveau.
Numerosas fotos del interior antes de la restauración y su uso como local comercial son visibles en este sitio.

samedi 19 novembre 2011

Tatouage Art Nouveau (suite)

Mon nouveau tatouage est inspiré d'un dessin de vase tiré du livre "Art Nouveau, floral patterns & stencil designs in full colors" de M.P. Verneuil,  sélection de Carol Belanger Grafton, Dober Publications, inc, Mineola, New York.
Maurice Pillard Verneuil a été élève d'Eugène Grasset.


______________________________

Mi nuevo tatuaje está inspirado de un dibujo de un florero del libro "Art Nouveau, floral patterns & stencil designs in full colors" de M.P. Verneuil,  selección de Carol Belanger Grafton, Dober Publications, inc, Mineola, New York.
Maurice Pillard Verneuil fue alumno de Eugène Grasset.

samedi 12 novembre 2011

Art Nouveau à San José, Costa Rica 1 : ancienne résidence de Angel Miguel Velasquez

J'ai pas mal abandonné ce blog pendant mes vacances mais, bien sûr, pas l'Art Nouveau. Comme je l'avais dit, il est peu représenté au Costa Rica cependant il en existe au moins 3 exemples. J'ai du reste était fort agréablement surprise par le nombre d'édifices de San José, restaurés, rénovés ou en voie de l'être. Il y a une nouvelle préoccupation et un intérêt certain envers le patrimoine architectural de la capitale. Il est possible de faire des visites guidées organisées localement par Chepecletas ou par l'Alliance Française de San José (où j'ai travaillé de nombreuses années).
C'est le cas de ce petit immeuble, situé sur la calle Central, entre les avenues 1 et 3, en plein centre ville, récemment refait. Il est le plus ancien bâtiment avec des éléments Art Nouveau, conservé dans cette ville qui en comporte beaucoup plus de style Art Déco. Construit en 1897, pour servir de résidence et de commerce, il a abrité pendant la première moitié du XXè siècle, le bazar "Iris". L'édifice a été construit en briques, recouvertes probablement par de la chaux peinte, comme cela se faisait souvent. A l'origine, l'intérieur était décoré avec du bois travaillé, mais ces ornementations ont malheureusement disparu aujourd'hui, laissant place à un restaurant sans personnalité.


Le style général de l'ensemble n'est pas à proprement parler Art Nouveau, mais les mosaïques florales qui ornent le haut des fenêtres et les ferronneries des balcons pourraient s'y rattacher.


C'était la demeure de l'architecte et ingénieur Miguel Angel Velasquez qui est arrivé au Costa Rica en 1862, en provenance du Méxique, dont il était originaire. Il avait fait des études d'ingénieur à New York, puis d'architecture à Rome.  Au Costa Rica, il fut professeur à la Casa de Santo Tomas, la première université du pays, participa a la construction du Théâtre National et travailla au plan d'urbanisme de la ville de Limon, entre autres. Mais ce n'est pas lui qui a construit cet édifice. L'architecte en est Francisco Tenca, un italien qui avait étudié à Milan et qui est arrivé dans le pays vers 1890. Il est également l'auteur des 3 autres principaux exemples du Modernisme qui existent encore dans la capitale du Costa Rica.





__________________________

He abandonado este blog durante mis vacaciones en Costa Rica pero, por supuesto, no así el Art Nouveau. Como había dicho, está poco representado en Costa rica, sin embargo existen al menos 3 ejemplos. De hecho, tuve la muy agradable sorpresa de constatar por la cantidad de edificios en San José, restaurados, renovados o en paso de serlo. Hay una nueva preocupación y un interés seguro hacia el patrimonio arquitectural. Es posible hacer visitas guiadas organizadas por Chepecletas o por la Alianza Francesade San José (donde trabajé por años).

Es el caso de este pequeño inmueble, situado sobre la calle Central, entre las avenidas 1 y 3, en pleno centro, recientemente renovado. Es el más antiguo monumento con motivos Art Nouveau, conservado en esta ciudad, que tiene muchos más ejemplos de estilo Art Deco. Construido en 1897, como residencia y negocio, fue la sede durante la primera mitad del siglo XX, del bazar “Iris”. El edificio fue construido con ladrillos, cubiertos probablemente de cal pintada, como eso se hacia a menudo. Originalmente, el interior estaba decorado con madera trabajada, pero estas ornamentas han desaparecido desgraciadamente, dejando lugar a un restaurante sin personalidad alguna.

Fue la residencia del arquitecto e ingeniero Miguel Ángel Velasquez, quien llegó a Costa Rica en 1862, proveniente de México, de donde era originario. Estudió primero ingeniería en Nueva York y luego arquitectura a Roma. En Costa Rica, fue profesor de la Casa Santo Tomas, la primera universidad del país, participó en la construcción del Teatro Nacional y trabajó en el plan de urbanismo de la ciudad de Limón, entre otras cosas.El arquitecto es en realidad el italiano Francisco Tenca, quien estudió en Milan y se instaló en el país hacia 1890. Es el autor de los 3 únicos ejemplos de arquitectura claramente modernista de la capital.


Bibliographie/bibliografia:
BORNEMISZA Rita, 2010 Recorriendo San José, Costa Rica. Editorial de la Boca del Monte, San José, Costa Rica, p. 54.



dimanche 6 novembre 2011

Mercredi 9 novembre: Des racines et des ailes sur le Musée d'Orsay et l'Art Nouveau

Une amie vient de m'indiquer que mercredi, l'émission des racines et des ailes de FR3 aura pour thème le Musée d'Orsay et l'Art Nouveau. Je ne pourrai pas la voir, car je travaille tard ce jour-là, mais je la regarderai après sur Internet.

Je recopie ici la note du site de FR3:

"Les maîtres de l'Art Nouveau:
L'ouverture, à Orsay, d'un espace muséographique spécialement dédié aux Arts décoratifs en Europe est l'occasion de rencontrer trois figures de proue de l'Art Nouveau : Victor Horta à Bruxelles, Hector Guimard à Paris, et Charles Rennis Mackintosh à Glasgow."
 

jeudi 3 novembre 2011

Tatouage Art Nouveau

J'aime les tatouages et j'en ai 5 ... Voici le dernier, fait lundi par un véritable artiste costaricien: je ne confierai ma peau à aucun autre tatoueur.
Le motif est 100% Art Nouveau et je souhaite qu'il soit un porte bonheur dans cette vie qui m'en a déjà tant donné.
Je vous laisse trouver qui est l'auteur de ce beau brin de muguet ... Je publierai l'original très bientôt!





Me gustan los tatuajes y ya tengo 5 ... Este es el último, realizado el lunes pasado por un verdadero artista costaricense: no confiaría mi piel a ningún otro tatuador.
El motivo es 100% Art Nouveau et deseo que sea un portador de buena suerte en esta vida que ya tanta suerte me ha dado.
Les dejo buscar quien es el autor de este bello ramito de muguet ... Publicaré el original muy pronto!