dimanche 26 juin 2011

Villa Emilie, 2bis rue Théagéne Boufart à Fécamp, Seine-Maritime

Petit week-end normand chez et avec une amie qui m'a suivie dans mes recherches et découvertes d'Art Nouveau. Elle avait prévu une visite du Palais Bénédictine à Fécamp et j'ai proposé de regarder sur Internet s'il n'y avait pas, par hasard, des exemples de mon style préféré dans cette petite ville. Et: bingo! Nous sommes rapidement tombées sur les photos d'une très belle villa complètement Art Nouveau, dont l"architecte O. Lebègue est méconnu .Sur place, nous avons un peu peiné à la trouver car l'adresse (rue Jules Ferry), prise sur un des sites qui en présentait les photos, était fausse. Mais nous y sommes finalement arrivées!

________________________
Pequeño fin de semana en Normandía en casa de una amiga que me siguió en mis búsquedas y descubrimientos del Art Nouveau. Ella tenia previsto una visita del Palacio de la Bénecdictine en Fécamp et yo propuse mirar en Internet para ver si, por casualidad, no había algún ejemplo de mi estilo favorito en esta pequeña ciudad. Y así fue! Enseguida encontramos fotos de una bellísima casa completamente Art Nouveau, cuyo arquitecto O. Lebègue est bastante desconocido. Una vez en el lugar, nos costó un poco localizar el lugar porque la dirección (rue Jules Ferry) de uno de los sitios web que la mencionaba, era errónea. Pero al fin llegamos!



Nous avons ainsi découvert une superbe villa, avec de belles ouvertures, une petite tourelle, style belvédère, complètement recouverte de meulière. Ce matériau n'est pas étonnant, puisque Guimard  l'a utilisé dans plusieurs de ses constructions comme la Villa Jassédé, la villa Berthe, le Castel Béranger ou encore le Castel d'Orgeval. Cependant, cette villa fécampoise me fait surtout penser à l'architecture Art Nouveau de Nogent-sur-Marne et aux œuvres aussi bien des Nachbaur père et fils que de Georges Damotte. J'y trouve une certaine similitude notamment dans les parties supérieures des portes et des fenêtres en pierre sculptée de motifs d’inspiration florale, rehaussées de décorations en briques émaillées.


____________________

Fue así que descubrimos un esplendida villa con bellas aperturas, una pequeña torre con un mirador, completamenta cubierta de la piedra llamada “meulière”. Este material no es de extrañar porque Guimard lo utilizo en varias ocasiones como en la Villa Jassédé, la villa Berthe, el Castel Béranger o el Castel d'Orgeval. Sin embargo, edificio de Fécamp me hace pensar sobretodo en la arquitectura Art Nouveau de Nogent sur Marne y a las obras tanto de los Nachbaur padre e hijos, como las de Goerges Damotte. Veo cierta similitud sobre todo en las piedras labradas de motivos florales encima de las puertas y en las decoraciones de ladrillos esmaltados. 

Cette porte au décor asymétrique me rappelle cette même particularité du portail d'entrée de la villa des Nauchbaur au 4 boulevard de la République à Nogent sur Marne. Coïncidence ou pas? Néanmoins ici, il y a un détail que je n'ai vu nulle part auparavant: les briques de céramiques émaillées présentes sur un seul côté du linteau décoré de la porte.

Nauchbaur 4 boulevard de la République Nogent sur Marne

 _____________________

Esta puerta con su decoración asimétrica me recuerda la misma particularidad de la puerta de entrada de la villa de los Nauchbaur en el número 4 del bulevar de la République en Nogent sur Marne. Mera coincidencia? Aunque aquí, hay un detalle que no he visto en ningún otro lugar: los ladrillos de cerámica esmaltada de un solo lado del dintel de la puerta.




Mais, pour le moment, je n'ai trouvé que peu d'informations sur cette petite merveille et son auteur, si ce n'est sur le site d'un peintre fécampois, où la construction est datée de 1907 et les grès attribués à la maison Gentil et Bourdet.
Grâce à l'aimable commentaire laissé par le site web des céramiques Gentil et Bourdet , j'ai trouvé l'article de la Construction Moderne du 10 Aout 1907, consultable en ligne sur le site de la Cité de l'Architecture et du Patrimoine où l'intérieur de la maison est décrit ainsi que la façade.. Il y est mentionné que les encadrements des baies sont en pierre calcaire d'Euville pour le rez-de-chaussée et en savonnière pour le premier. Que la corniche est en corbeaux de chêne vernis, tandis que celle de la tourelle est en grès cérame fourni par la maison Gentil et Bourdet.
L'article est illustré par deux photos: une de la façade rue et l'autre de la façade postérieure qui ne lui ressemble absolument pas, étant d'un style tout à fait classique.

__________________

Por el momento no he encontrado mucha información sobre esta pequeña maravilla y su autor si no es en el sitio de un pintor de la localidad, que señala que la construcción está fechada de 1907 y que los gres porcelánicos son de la casa Gentil & Bourdet.
Gracias al amable comentario dejado por el sitio web de las cerámicas Gentil y Bourdet  localicé el articulo de la Construction Moderne del 10 de agosto de 1907, consultable en linea en el sitio de la Cite de l'Architecture et du Patrimoine, , en el cual el interior de la casa es descrito así como la fachada. Es mencionado que las ventanas son de piedra calcárea de Euville para el primer piso y que para el segundo son de “savonnière”. La cornisa está hecha de roble barnizado, mientras que la de la torre es de gres porcelana de la casa Centil y Bourdet.


El articulo es ilustrado por dos fotos: una de la fachada del lado de la calle y la otra de la fachada posterior que no se le parece en nada, siendo de un estilo absolutamente clásico.


J'ignore, toutefois, si O. Lebègue a pu avoir contact  avec les architectes ou connaissance des œuvres que j'ai mentionné plus haut ou si ces ressemblances que je pense voir, ne sont que de pures similitudes fortuites. Je termine ce billet avec d'autres photos:

- de la décoration supérieure des grandes fenêtres de façades, ainsi que le décor inférieur gravé et les deux petites ouvertures des soupiraux:

__________________

Ignoro sin embargo si O. Lebègue pudo tener contacto con los arquitectos arriba mencionados o tener conocimiento de las obras que presenté o si estas semejanzas que pienso ver son únicamente fortuitas.
Termino esta articulo con más fotos.



-  du balcon au-dessus de la porte d'entrée avec le 2 bis sculpté, le nom de la villa gravé et la petite porte de cave, à côté:




  - des fenêtres des escaliers


- des fenêtres supérieures et des détails de la tourelle:






et pour finir quelques détails floraux des fenêtres:



3 commentaires:

Gentil & Bourdet a dit…

L'immeuble est cité dans la revue la Construction Moderne du 10 Aout 1907.

Cette revue est consultable en ligne sur le site de la Cite de l'Architecture et du Patrimoine http://www.citechaillot.fr

ELI a dit…

Merci infiniment pour l'information. J'ai trouvé la publication. J'actualiserai mon post très bientôt avec les nouvelles données.

Ana Tapadas a dit…

São belíssimas!

bisous