vendredi 27 juillet 2012

Paseo à Le Perreux-sur-Marne, Nachbaur et fils et autres

Mercredi dernier, sous un soleil de plomb (enfin), je suis repartie sur les traces de l'Art Nouveau à Le Perreux-sur-Marne. J'avais une ou deux adresses glanées sur internet et pour le reste, je me suis laissée guider par mon intuition ou le hasard.
Ma première rencontre a été, à la fois, avec les Nachbaur et Gentil & Bourdet. Ce sont du reste les céramiques de ces derniers (que maintenant j'arrive plutôt bien à identifier), qui ont attiré mon regard. Ce n'est qu'après un  moment que j'ai découvert dans un coin de la façade, la plaque avec le nom des Nachbaur. Son style est tout à fait caractéristique des plaques avec nom d'architectes de ces céramistes et fort éloigné des plaques colorées qui ornent grand nombre de leurs oeuvres.
Cette villa, au n°46 boulevard Gabriel Péri (mais qui devait avoir le n°44 lors de sa construction, comme l'attestent les plaques sur les poteaux, de chaque côté de la grille), porte le nom de "Pourquoi pas?". Le même que celui de la goélette du commandant Charcot. Sur la façade un immense goéland semble voler au-dessus de bandes verticales en céramiques et donne du mouvement à cet ensemble architectural plutôt rigide. Nous sommes loin de la souplesse et les volutes de l'Art Nouveau. Aucune référence concernant la date de sa construction, mais je pencherai pour une oeuvre tardive des Nachbaur, notamment par le fait que Gentil & Bourdet ne commencent leur production qu'en 1901. Sur le blog de ces derniers, deux photos, dont celle d'une carte postale ancienne.







Presqu'en face, au n°47 de la même rue, une superbe villa, qui me fait penser aux constructions des Nachbaur que j'avais pu voir à Nogent, toute proche. Mais, aucune plaque apparente pour en indiquer l'architecte et pas une seule référence sur Internet.
Très belle construction, en meulière, avec de belles arcades blanches, au-dessus des fenêtres, reprenant la forme d'un oiseau ou d'une encornure de bélier stylisés. Elles encadrent des arrondis faits de briques vernissées dans les tons vert et eau.
Les balustrades des balcons sont ornées du motif en fleurs de pavot que j'aime tant. Il est extrêmement présent aussi bien à Le Perreux, qu'à Nogent et je pense de plus en plus, qu'il est l'oeuvre des Nachbaur.
Une barrière et un portail en bois verts, protègent l'ensemble.







Sur les bords de Marne, au n°25, quai de Champagne, une petite villa toute blanche, rectiligne, mais ornée de belles céramiques, a attiré mon attention. Elle est inscrite sur la liste du Patrimoine Culturel de la ville, mais il n'existe aucune référence sur l'architecte qui en est l'auteur.









Je termine cette promenade, par une magnifique villa, non loin du RER et dont les architectes sont les Nachbaur. Elle est située à l'angle des rues Charles Ollier où elle a le n°16 et de Metz où elle est au n°51.





Une plaque céramique indique sont nom: "Villa Jacques".


Un superbe portail et une grille bleus aux belles volutes en 'coup de fouet', la protège de la rue.





La façade en meulière est éclairée par des ouvertures entourées de motifs blancs, qui courent également sous la toiture. Les balcons sont ornés des fleurs de pavots et des briques rouges jouent avec le tout. Quelques touches faites de céramiques bleues turquoises ponctuent l'ensemble. Deux visages de femmes encadrent les côtés de la fenêtre arrondie du balcon du premier étage.
Je viens de découvrir, grâce à Arnaud, mon voisin de blog, que la villa est à vendre!




_______________________________


El miércoles pasado, bajo un sol abrasador (por fin), me fui siguiendo las huellas del Art Nouveau de Le Perreux-sur-Marne. Tenía uno o dos direcciones de la Internet y para el resto, me dejé guiar por mi intuición o el azar. 
Mi primer encuentro fue al mismo tiempo, con Nachbaur y Gentil y Bourdet. De hecho, fueron las cerámicas de estos últimos (que ahora puedo identificar muy bien), que me llamaron la atención.  No sue sólo después de un tiempo que descubrí en un rincón de la fachada, la placa con el nombre de Nachbaur. Su estilo es muy característico de las placas con los nombres de arquitectos de los ceramistas G&B y muy alejadas de las placas de colores que adornan muchas de las obras de los Nachbaur. 
Esta mansión está ubicada en el n º 46 boulevard Gabriel Peri (pero en N º 44 durante su construcción, como se evidencia por las placas en los postes a ambos lados de la rejilla), se llama "Pourquoi pas?". Al igual que la goleta del comandante Charcot. En la fachada de una gaviota grande parece volar por encima de las tiras verticales de cerámica y da movimiento a esta arquitectura bastante rígida. Estamos lejos de la flexibilidad y las olas del Art Nouveau. No hay ninguna referencia a la fecha de su construcción, pero me parece que podría ser una obra tardía de Nachbaur, idea que apoyo en el hecho que Gentil y Bourdet no comenzaron su producción hasta 1901. En su blog, solo hay dos fotos del edificio, incluyando una postal antigua.
Casi enfrente, en el número 47 en la misma calle, una hermosa villa, que me recuerda a los edificios Nachbaur que había visto en Nogent , en las proximidades. Sin embargo, sin placa evidente para indicar que fuesen los arquitectos y ni una sola referencia en Internet. 
Es un edificio muy bonito, de piedra “meulière”, con hermosos arcos blancos sobre las ventanas, en la forma de un pájaro o de cuernos de carnero estilizados , realzados por ladrillos en tonos de verde y agua. 
Las balaustradas de los balcones se adornan con el patrón de botones de amapola que tanto me gusta. Son muy numerosos tanto en Le Perreux que en Nogent y creo que cada vez más, que son obras de los Nachbaur. 
Una valla y una puerta de madera verde, protegen la bella casa.
En las orillas del Marne, en el N º 25, quai de Champagne , me llamó la atención una pequeña villa perfectamente blanca, rectilínea, pero con hermosas cerámicas,. Es reconocida como parte Patrimonio Cultural de la ciudad, pero no hay ninguna referencia al arquitecto.
Termino este recorrido, por una espléndida villa, cerca del RER de los arquitectos Nachbaur. Se encuentra ubicado en la esquina de la rue Charles Ollier, donde tiene el N º 16 y la rue de Metz, donde tiene el número 51 .
Se llama "Villa Jacques" como lo indica una placa de cerámica.
Un hermoso portal azul con motivos en “coup de fouet”, con una bella reja, la protegen de la calle.
La fachada está iluminada por las aberturas de piedra “meulière” rodeado por los patrones blancos, que están también bajo el mismo techo. Los balcones están adornados por las famosas barandas con flores de amapolas que tando gusto y con ladrillos rojos . Algunos toques de colores hechos de azulejos de color azul turquesa salpican la fachada. Dos rostros de la mujeres enmarcan los costados de la ventana del balcón del primer piso.
Acabo de descubrir, gracias a mi vecino de blog, que la casa està en venta!

6 commentaires:

Mya.L a dit…

Bonjour, trop de constructions Art Nouveau ont disparu, merci de répertorier celles qui restent. Je ne sais pas si vous connaissez cette villa: http://fr.topic-topos.com/castel-dorgeval-villemoisson-sur-orge
J'ai habité dans la région pendant de nombreuses années et ai vu plusieurs superbes villas 1900 en meulière malheureusement disparaître dans les années 90 (dont une près de la gare d'Epinay-sur-Orge). Le Castel d'Orgeval est (je l'espère !) toujours là, il y a aussi quelques petites maisons construites par Hector Guimard à Morsang-sur-Orge dans quartier du Parc Beauséjour.

Mya.L a dit…

...petit rectificatif, il semblerait que la maison de Morsang-sur-orge ne soit plus là ou du moins endommagée:http://lartnouveau.com/artistes/guimard/documents/constructions/villa_avril.htm

EC a dit…

Bonjour. Merci pour votre commentaire. Oui, je connais plutôt bien l'oeuvre de Guimard, même si j'ai relativement peu publié sur lui. Je connais le Castel d'Orgeval par ce que j'en ai lu et vu sur des photos. Il y a peu, il a été mis en vente et des photos de l'intérieur sont visibles ici: http://www.guy-hoquet.com/Annonce/22482/vente_maison_10-pieces_villemoisson-sur-orge-91360_ref-1896.aspx
L'oeuvre de Guimard a été en grande partie détruite parce qu'en France, surtout en région parisienne, le goût pour l'Art Nouveau est un phénomène que très récent. Même ainsi, comme vous dites, beaucoup de bâtiments sont encore détruits. C'est le cas dans ma ville (Rueil-Malmaison), comme je l'ai indiqué dans un de mes premiers articles.
Donc oui, je répertorie ce que je peux. Mon travail d'archéologue m'a formée à ce devoir de sauvegarde du patrimoine.

Arnaud a dit…

Bonjour,
si vous voulez découvrir l'Art nouveau de Nogent-sur-Marne, je peux vous faire une visite, ce sera l'occasion de faire connaissance.

EC a dit…

Merci Arnaud. J'en suis à ma deuxième visite à Nogent et ma première à Le Perreux. Mais avec plaisir. Je serai très heureuse que nous faisions connaissance.

Mya.L a dit…

Mon dieu, le Castel d'Orgeval est à vendre !!! Je vais continuer à rêver...