dimanche 5 août 2018

Nancy, rue Felix Faure, Architecte & Maître d'œuvre: César Pain : 1904-1912


 Hier, ce n'était pas ma première visite à Nancy. J'y suis retournée car je souhaitais tout particulièrement visiter la rue Felix Faure et voir les façades des maisons de César Pain, dont j'avais vu des photos sur le net. Je leur trouvais un étrange air de "déjà-vu", qui me ramenait à certains villas, de Nogent-sur-Marne de Nachbaur et Fils. J'ai un œil photographique qui retient les styles et les détails. J'ai pu ainsi associer déjà certains éléments céramiques (comme pour la céramique de Muller du 40bis rue Villeneuve à Clichy, qui est la copie de celle  l'hôtel Jassédé, construit en 1893 par Guimard, au 41 rue Chardon-Lagache dans le 16e à Paris), et m'interroger, sans réussir à avoir souvent de réponses, sur les céramiques de Gentil & Bourdet, dont je possède le catalogue. Mais, connaissant  ma mémoire photographique et me fiant à mon intuition, je pense que nombre de ces "coïncidences" ne sont pas que le fruit de mon imagination. Ici, rien de bien concret si ce n'est cet air de famille et le fait que j'ai découvert que César Pain est parti s'installer en 1925, à ... Nogent-sur-Marne !
Qu'ont-elles en commun ? Principalement, deux éléments: en premier, qu'il s'agisse de villas de style Normand à Nancy. Dans une ville où l'Art Nouveau, même si décliné par différents architectes, personne n'adopte ce style, ni l'utilisation de la meulière ou de la charpente en bois apparente. Ensuite, le fait que César Pain, signe beaucoup de ses œuvres avec des plaques en céramique, tout comme le font les Nachbaur. Certes, ce ne sont pas les seuls architectes à le faire, à cette époque-là. Il y en a de nombreux exemples, en région parisienne, où j'habite et pour des habitations qui n'ont rien d'Art Nouveau. 
 Nachbaur - Nogent-sur-Marne



---------------------------------------
César Pain - Nancy



 



Ce qui reste particulier et propre à César Pain, ce sont les décors peints végétaux qui semblent tomber du toit, pour s'étaler sur le haut des façades et, dans certains, sur la totalité du dernier étage. Et là, bien sûr, comment ne pas évoquer le style Liberty italien, dans lequel ce genre de décors peints sont extrêmement fréquents ?

Un autre rapprochement que j'ai fait, mais après coup, est celui avec des villas de Mers-les-Bains, d'Eduard-Jean Niermans, notamment avec les noms de villes peints au-dessus des portes d'entrée et pour lequel, j'ai pu également trouver des éléments céramiques, semblables, à Rueil-Malmaison ou Courbevoie. 

Niermans - Mers-les-Bains


---------------------------------------

 

César Pain - Nancy
Je suis convaincue qu'un grand travail de recherche serait à faire, sur les liens entre les différents architectes de l'époque, dont beaucoup devaient se connaître, se fréquenter, échanger et emprunter des idées.


Aucun commentaire: