lundi 12 août 2013

La porteuse d'eau (Saint Gilles-Bruxelles) avenue Jean Volders, 48 - 1060 Saint-Gilles, Bruxelles. Construit en 1900-1902 par Ernest BLEROT

Cette brasserie se situe au bout de la rue Vanderschrick, bordée de nombreuses maisons Art Nouveau, (oeuvre, pour nombre d'entre elles, des architectes Ernest Blérot et Jean Volders) et à l'angle de l'avenue Jean Volders.  Elle fait partie de ces brasseries de style Art Nouveau à l'origine, mais qui ont été rénovées et où le faux et le vrai se mélangent allègrement.
J'avais déjà photographié sa façade lors de mon premier séjour dans la ville, en 2011. Il s'agit d'une belle maison d'angle, avec vitraux, ferronneries, boiseries et sgraffites.




Ce week-end, j'en ai découvert l’intérieur, à l'occasion d'un dîner entre amis, autour de moules-frites arrosées de bières.
Invitée par mon amie bruxelloise, je suis tout de suite montée à l'étage, pour y découvrir une belle verrière ornée d'iris, datant de la rénovation du restaurant. Elle est signée J.M. Gdalewitch et date de 1988.





Le bar juste au pied de l'escalier est dans l'esprit Art Nouveau, orné de vitraux, de boiseries et d'une belle lampe avec une statuette de femme.


Esprit que l'on retrouve dans les deux salles.



_______________________________________

Este restaurante esta situado al final de la calle Vabderschrick, bordeada de numerosas casas Art Nouveau (obra, para muchas, de los arquitectos Ernest Blérot y Jean Volders) y en la esquina de la avenida Jean Volders. Forma parte de esta categoria de restaurantes de estilo Art Nouveau originalmente, pero que han sido renovados y donde lo falso y verdadero se mezclan alegremente.
Ya lo habia fotografiado su fachada durante mi primera estadia en la ciudad en el 2011. Se trata de una bella casa esquinera, con vitrales, herrerías, maderas labradas y esgrafiados.
Este fin de semana, descubri el interior, durante una cena entre amigos, con mejillones, papas fritas y cervezas.
Invitada por mi amiga de Bruselas, subí al primer piso, para descubrir una hermosa vidriera decorada de iris, fechada de la renovación del restaurante. Es del 1988 y està firmada J.M. Gdalewitch.

El bar al pie de la escalera tiene el estilo Art Nouveau, decorado de vitrales y madera, con una lampara con cuerpo de mujer. Estilo que está en todas las salas.

jeudi 8 août 2013

Deuxième carte postale de vacances: 10 rue Partouneaux, à Menton.

Mon complice dit qu'il a le virus de l'Art Nouveau! Cette fois-ci pour de vrai. Une belle surprise reçue hier. Un hôtel avec une belle marquise, des céramiques florales et d'inspiration "Mucha", qui m'ont enchantée.


______________________________________________

Mi cómplice dice que tiene el virus del Modernismo! Esta vez, de verdad. Una bella sorpresa recibida ayer. Un hotel con una bella vidriera, cerámicas florales y de inspiración "Mucha", que me dejaron encantada.

dimanche 4 août 2013

Intérieur de la Casa Batlló, cage d'escalier, Antoni Gaudi, 1904-1906 Barcelona

Cette cage d'escalier, toute en céramique bleue et blanche, comme un fond marin resplendissant, me fascine totalement. Impression d'être effectivement sous la mer, avec la lumière du soleil juste au-dessus, de la même manière que ce que nous ressentons en faisant de la plongée.


 Pour accéder aux étages, un bel escalier en métal, pierre, bois et céramique ou un ascenseur tout en bois enfermé dans une cage de métal et verre ondulé qui accentue l'impression aquatique.




Les fenêtres de la cage d'escalier, sont de plus en plus grandes vers le bas et permettent d'amener de la luminosité et de l'air dans les appartements. Elles sont de plusieurs types, sur un côté elles ont une forme qui pourrait faire penser à un crâne humain, dont la partie inférieure est constitué d'un ingénieux système de fermeture de panneaux en bois qui permettent l'air de passer ou pas.





Les autres sont de formes diverses, certaines avec des vitraux, d'autres avec des panneaux en bois similaires à ceux-ci. 



 
De la même manière que les fenêtres deviennent de plus en plus grandes vers le bas, les carreaux de mosaïques deviennent d'un bleu de plus en plus intense vers le haut, accentuant de la sorte la sensation de fonds marins.




Pour culminer en une superbe verrière.


_________________________________________

Este patio de luz con la escalera es todo de cerámica azul y blanca, como un fondo marino resplandeciente, me fascina totalmente. Da la impresión de estar efectivamente bajo el mar, con la luz del sol justo arriba, tal cual como se ve cuando se bucea. Para subir, se sigue una preciosa escalera de piedra, metal, madera y cerámica o bien un ascensor de madera encerrado en una caja de madera y vidrio ondulado que acentúa la impresión de agua.
Las ventanas son cada vez más grandes mientras se va hacia bajo y permiten de llevar luz y aire a los apartamentos. Son de varios tipos, unas de lado tiene forma de calavera cuyos dientes son un sistema de paneles de madera que permiten al aire de pasar o no. Las otras son de formas diversas, algunas con vitrales, otras con paneles de madera similares a estos últimos. De la misma manera que las ventanas se hacen cada vez más grandes hacia abajo, los azulejos de hacen cada vez más azules hacia arriba, acentuando la impresión de fondos marinos. Para culminar en una bella vidriera.  

Les chardons sous le toit: 3 rue Ancellet, Nogent-sur-Marne

Une visite hier à Nogent-sur-Marne. Retrouvailles avec les constructions de Nachbaur et Damotte. Découvertes de nouvelles demeures avec des petits airs ou des clins d’œil Art Nouveau. Non signées, elles restent énigmatiques.
Comme cette maison, rue Ancellet. Avec de belles céramiques aux chardons peints, dont j'ai trouvé les originaux sur le marché couvert juste en face!






_________________________________

Una visita ayer a Nogent-sur-Marne. Reencuentros con las construcciones de Nachbaur y Damotte. Descubrimiento de nuevas casas con aires o elementos modernistas. Sin firma, quedan enigmáticas.
Como esta morada calle Ancellet. Con bellas cerámicas decoradas de cardos. Los mismos que estaban en venta en el mercado justo enfrente!

samedi 3 août 2013

Carte postale de vacances: les Halles de Narbonne, 1900, boulevard de la Liberté, actuel boulevard Ferroul, aechitecte André GABELLE

Encore une fois, je n'y étais pas, mais mon complice de visites, restaurants et découvertes, parti en vacances dans le sud, n'oublie pas ma passion.
J'adore les marchés, l'architecture métallique et les faïences murales. J'ai donc été comblée en découvrant ces photos. Il ne s'agit pas d'architecture Art Nouveau à proprement parler, mais d'architecture métallique 1900.  Oeuvre d'un architecte de Marseille, André Gabelle.



 _______________________________________________

De nuevo, yo no estaba ahí, pero mi cómplice de visitas, restaurantes y descubrimientos, de viajes en el sur, no se olvida de mi pasión.
Me encantan los mercados, la arquitectura metálica y las cerámicas murales. Por lo tanto, me alegré mucho al descubrir las fotos. No se trata de arquitectura propiamente modernista, pero de arquitectura metálica 1900. El arquitecto es André Gabelle, de Marsella.